Devis construction maison.

Construction maison

A combien s’élève le devis de construction d’une maison ? Quel est le montant moyen d’un devis de construction de maison au m2 ? Zoom sur le devis de construction d'une maison.

Devis de construction d'une maison.

Le devis auquel nous avons affaire ici porte sur la construction d’une maison de 100 m2 : gros oeuvre, toiture, isolation, menuiseries, circuit électrique et plomberie. L’acquisition du terrain, l’assainissement et les travaux de finitions tels que la plâtrerie, la peinture et les revêtements de sol ne sont pas inclus dedans. Ce devis correspond donc à la livraison d'une maison hors d'eau et hors d'air, c'est à dire au gros oeuvre. Tout le second oeuvre reste encore à faire.

Selon les termes convenus, le paiement est à effectuer en 4 tranches : 5 % à la signature du contrat, 40 % après le terrassement, 40 % après les fondations et 15 % à la livraison de l’ouvrage.

Pour garantir la bonne réalisation des travaux et le respect des normes techniques et de sécurité, il a été prévu de passer par les services d’un architecte. Il va établir les plans détaillés de la construction, accompagner le client dans sa demande de permis de construire et assurer la maîtrise d’oeuvre. Ses honoraires s’élèvent à 12 % du montant total du projet.

Prestation Surface Prix Total
Travaux de terrassement17 600€7 600€
Fondations et murs151 000€51 000€
Toiture et charpente141 000€41 000€
Isolation des murs et du toit116 500€16 500€
Installation électrique et plomberie125 300€25 300€
Installation de menuiseries124 000€24 000€
TOTAL HT165 400€
TVA(20%)33 080€
TOTAL TTC198 480€

Détails du devis de construction de maison.

Le prix de construction d’un bâtiment varie fortement d’un projet à l’autre. Il va dépendre des contraintes du terrain, des matériels, équipements et matériaux à mettre en oeuvre, de l’entreprise contactée pour la réalisation des travaux, des préférences, des besoin et du budget du maître d’ouvrage. Il est très difficile d’en donner une estimation, mais ce qui est sûr, c’est qu’il ne risque pas de diminuer avec les années.

Travaux de terrassement.

Le terrassement est une étape obligatoire dans tout projet d’aménagement de terrain. Il consiste à mettre à niveau, à aplanir et à stabiliser le terrain en question non seulement pour le protéger des risques de glissement ou d’affaissement, mais aussi pour sécuriser la ou les futures structures qui vont être implantées dessus.

Les travaux de terrassement comprennent :

Fondations et murs.

Les fondations constituent la base même d’une construction. Elles sont très importantes, car l’équilibre, la solidité et la durabilité de cette dernière en dépendent. Pour assurer leur viabilité et leur robustesse, leur réalisation doit faire l’objet d’une étude préalable et respecter plusieurs normes techniques et sécuritaires : il faut que leur dimension, leur profondeur et leur charge d’exploitation soient proportionnelles au poids de la structure qui va être édifiée dessus.

Dans notre cas, les fondations à réaliser sont dites profondes, car elles atteignent 12 mètres de profondeur. Avant le coffrage et le coulage du béton, il est prévu d’enfoncer des pieux dans le sol pour que la charge du futur ouvrage puisse être supportée à la fois par le béton dur et par frottement latéral. Le tout va, par la suite, être recouvert d’un plancher en béton et une chape de ciment.

Le montant de la maçonnerie pèse lourd dans le devis puisqu'elle représente presque de 30% de la facture HT, fournitures et pose comprises.

En ce qui concerne les murs, toute la partie porteuse est faite en parpaing et en aggloméré de ciment creux.

Travaux de toiture.

Pour la mise hors d'eau et hors d'air de la maison, le maître d’ouvrage a choisi une couverture de toiture en tuiles de terre cuite à entreposer sur une charpente traditionnelle. Le choix de la charpente a été motivé par sa facilité d’adaptation à tout style et la possibilité d’aménagement futur des combles qu’elle offre.

Travaux de menuiserie.

Les menuiseries sont composées comme suit : 2 portes d’entrée en aluminium (l’une par devant et l’autre par derrière), 10 portes intérieures en bois, 10 fenêtres en aluminium et 10 volets en bois.

Installation électrique et plomberie.

Ce poste-ci fait référence au coût d’achat et d’installation des équipements et matériels nécessaires pour assurer l’éclairage et la distribution de l’eau potable et de l’électricité dans toute la maison, à savoir : un interrupteur différentiel, un coupe-circuit domestique, 10 luminaires, 10 prises murales, des coffrets pré-équipés, un coffret de raccordement extérieur à encastrer, un branchement d’alimentation, des tuyaux de raccordement pour l’évacuation d’eau, des tuyaux de raccordement au compteur d’eau, la robinetterie pour la salle de bain, les toilettes, la machine à laver, la lave-vaisselle, le lavabo et l’évier.

Devis moyen de construction d’une maison.

Le devis de construction de la maison de 100 m2 se monte ici à 198 480 euros, fournitures et main d’oeuvre comprises, ce qui revient à 1980 euros / m2. Par rapport à la moyenne observée en France qui est de 1 000 à 2 000 euros par m2, on est dans le haut de la fourchette, et même au-delà car ce devis ne comprend pas le second oeuvre. Cela s'explique en partie par les fondations profondes qui ont renchéri un peu la facture, et par la localisation du lieu de résidence qui se trouve en Ile-de-France.

Néanmoins, même en prenant en compte ces éléments, le devis est plutôt salé. Nul doute qu'en faisant jouer la concurrence on puisse faire baisser les prix dans une fourchette plus raisonnable.

Le devis change-t-il si des défauts sont constatés au moment de la livraison de l’ouvrage ?

Comme on le dit si bien, rien n’est parfait, et il n’est pas rare de se retrouver avec de petites imperfections par ci et par là au moment de la livraison des travaux. Pour protéger le maître d’ouvrage, la loi lui donne un délai moyen de 8 jours suivant la réception de la clé des lieux pour relever les anomalies et réclamer des réparations. Il lui autorise même un droit de rétention à hauteur de 5 % sur le montant global du projet jusqu’à ce que le professionnel ait fini de réparer ce qui ne va pas.

C’est pour remédier à cela que la plupart des constructeurs propose au client de se faire assister gratuitement par un expert au moment de la livraison. Comme cela, si aucun défaut n’est relevé, celui-ci va immédiatement être obligé de payer. Le problème, c’est que très souvent, le constructeur et l’expert sont de mèche. Ce dernier va fermer les yeux sur les petites imperfections, et en cas de fautes graves, le professionnel va tenter un arrangement à l’amiable. Il va même aller jusqu’à donner une remise de 500 à 1 000 euros sur le prix dû. Ce n’est que quelques mois ou années plus tard que le client va se rendre compte que les défauts en question coûtaient beaucoup plus cher.

Aussi, pour se protéger, le client doit systématiquement refuser les services de l’expert proposé par le professionnel. Il doit le choisir lui-même. Si des problèmes surviennent, il peut se faire aider par un huissier et un architecte pour inventorier tout ce qu’il faut corriger, estimer leur montant et négocier un arrangement.